E-invoicing B2B

À partir du 1er janvier 2026, l’« e-invoicing B2B » ou la facturation électronique entre entreprises deviendra obligatoire en Belgique. Avec cette nouvelle loi, les autorités optent pour une approche plus harmonisée. L’objectif est triple :

  • Accroître la compétitivité des entreprises en réduisant la charge administrative
  • Lutter contre la fraude fiscale en automatisant la déclaration TVA
  • Adapter la politique économique en se fondant sur des données plus qualitatives

La nouvelle loi s’applique tant aux petites qu’aux grandes entreprises et constitue une évolution logique dans un monde qui ne cesse de se digitaliser.

Comment ça marche ?

En Belgique, un milliard de factures sont échangées chaque année. Actuellement, cela se fait dans la plupart des cas par e-mail, avec une facture au format PDF. À partir de 2026, vous devrez établir et envoyer vos factures via un réseau spécifique dans un nouveau format électronique. Toutes les données de facturation y seront reprises de manière structurée et ce format pourra être intégralement lu par un logiciel. Ce qui permettra d’optimiser les processus et de les automatiser.

Traditional invoicing process

E-Invoicing process

Qui fait partie de l’écosystème ?

Il y a quatre acteurs importants dans ce nouvel écosystème :

  • Les banques traditionnelles

Certaines banques disposent déjà de solutions pour l’e-invoicing.

  • Les fintechs

Outre des solutions de paiement, elles proposent également des services d’e-facturation et rivalisent ainsi avec les banques traditionnelles.

  • Les plateformes comptables

Elles offrent des services de gestion financière étendus, en ce compris des modules de facturation électronique.

  • Les fournisseurs de services de facturation

Ils disposent d’outils permettant de créer, envoyer, recevoir et gérer des factures et proposent également des services tels que l’« embedded finance ».

Quelles sont les solutions proposées par les plateformes de facturation électronique ?

  • Créer une facture électronique en un seul clic
  • Envoyer et recevoir des factures électroniques via un protocole réglementé
  • Archiver les factures électroniques et les lier à un logiciel de comptabilité
  • Utiliser un outil d’analyse pour cartographier les cash-flows

Quel est le rôle de notre banque ?

Dans notre rôle de partenaire financier de confiance, nous sommes à vos côtés en vous proposant les solutions dont vous avez besoin et en vous donnant accès à notre écosystème de partenaires. Nous n’avons pas l’intention de prendre la place des programmes comptables ou des fintechs. Nous sommes toujours prêts à vous aider pour les questions de paiement et de financement.

  • À court terme, nous vous informons sur cette nouvelle loi relative à l’e-facturation obligatoire entre entreprises et répondons à vos questions.
  • À moyen terme, nous voulons financer vos créances encore plus rapidement et plus efficacement, pour que vous disposiez plus facilement de votre fonds de roulement.
  • À long terme, nous travaillons à une solution qui intégrera les données des factures électroniques dans notre app, pour que vous puissiez effectuer une analyse de risque sur la base de ces données.

Avantages

La nouvelle loi résulte de diverses évolutions et initiatives au niveau européen et offre trois avantages importants :

  • Compétitivité accrue des entreprises grâce à une charge administrative réduite
  • Réduction de la fraude fiscale grâce à l’automatisation de la déclaration TVA
  • Adaptation de la politique économique sur la base de données plus qualitatives

Bon à savoir

Même si l’introduction de l’e-facturation obligatoire entre entreprises semble encore loin, mieux vaut commencer à vous y préparer le plus tôt possible. Car cette obligation sera imposée en une seule fois. En tant qu’entreprise, établissez un plan pour être prêt à respecter effectivement la loi dès le 1er janvier 2026.

Les changements proposés vont non seulement impacter de nombreuses équipes au sein de votre organisation (comptabilité, IT, etc.), mais aussi les processus et la technologie en place. Si vous ne gérez pas correctement ces questions, cela risque de se traduire par des coûts supplémentaires importants.