Nous ne pouvons pas conserver vos données à caractère personnel au-delà du temps nécessaire au traitement pour lequel elles ont été collectées. Concrètement, nous distinguons une période de rétention et une période d'archivage.
 

  • La période de rétention est la période maximale de d'utilisation de vos données pour un traitement spécifique. Lorsqu'elle expire, vos données sont désactivées. Les données relatives aux prospects sont ainsi conservées pendant un an maximum, selon le cycle de vie du projet pour lequel elles ont été collectées (un projet d'achat de voiture, par exemple, a une période de rétention inférieure à celle d'un bien immobilier). Certaines données à caractère personnel ont des périodes de rétention très courtes. C'est notamment le cas des images enregistrées par les caméras de surveillance (CCTV) qui sont généralement conservées pendant un mois.
  • La période d'archivage répond à notre obligation légale ou à la nécessité juridique de conserver vos données au-delà de la période de rétention à des fins de preuve. Les données archivées sont uniquement accessibles pour des besoins de preuve en justice, de contrôle par une instance autorisée (par exemple l'autorité fiscale), pour des raisons d'audit interne… La durée de la période d'archivage varie selon le cas et elle peut parfois être longue (les données relatives à une hypothèque par exemple sont conservées pendant trente ans).