Vous avez hérité d'une maison et vous espérez pouvoir la revendre avec une jolie plus-value ? Faites attention parce que, en tant que bénéficiaire de l'héritage, vous pourriez y perdre quelques plumes…

Droits de succession
Les personnes qui héritent d'une maison doivent en informer les autorités fiscales et payer les droits de succession calculés sur base de la valeur du bien. C'est logique. Mais que faire si, par la suite, la maison est vendue à un prix plus élevé que sa valeur estimée ?

Si cela se produit endéans les deux ans suivant l'héritage, l'héritier devra payer des droits de succession sur la plus-value effectuée, plus une amende pour estimation tronquée. A ce niveau, cela peut prêter à question.

Exemple
Imaginons : votre père décède et vous êtes son seul héritier. La seule chose qu'il laisse en héritage est sa maison, située en Région wallonne. Vous estimez la valeur de la maison à 200.000 EUR et indiquez ce montant dans la déclaration de succession. Les droits de succession que vous devrez payer sur la maison sont d'environ 10.000 EUR.

Six mois plus tard, vous décidez de vendre la maison. Sur les conseils d'un agent immobilier, vous avez mis la maison en vente à 300.000 EUR et, assez rapidement, la maison est vendue pour ce prix. La vente ayant eu lieu endéans les deux ans de la déclaration de succession, une sonnette d'alarme va retentir chez le bénéficiaire de l'héritage. Sur base de la plus-value réalisée, les droits de succession à payer s'élèveront à 18.000 EUR. En outre, dans certains cas, une amende peut être infligée pour sous-estimation d'un bien hérité. Celle-ci sera alors équivalente à la perception d'impôt.

Conseil
Si vous voulez éviter la perception de droits de succession supplémentaires ainsi qu'une amende, il est préférable de faire estimer la maison lors de la succession par un expert agréé. Cette estimation est alors établie pour les deux parties. Cela signifie que le fisc ne pourra pas revenir sur la valeur estimée, et ce, même si la maison héritée est revendue dans les deux ans qui suivent l'héritage.

Vous envisagez de revendre une maison endéans les deux ans suivant l'héritage ? Pensez à la faire évaluer par un expert agréé au moment de la déclaration de succession. Cela permettra d'éviter une augmentation des droits de succession, mais aussi de devoir payer une amende conséquente.