Pour les initiés : la participation bénéficiaire

Horizon s'arrête régulièrement sur un terme ou un concept du monde des placements et l'explique clairement. Aujourd'hui, nous allons nous pencher sur la notion de participation bénéficiaire.


L'une des caractéristiques d'une assurance-épargne de la branche 21, par exemple, est que le rendement correspond à la somme d'un taux d'intérêt garanti et d'une participation bénéficiaire éventuelle. Supposons qu'une assurance-épargne de la branche 21 offre pour l'instant un taux d'intérêt garanti de 1,5 %. Ce taux d'intérêt est connu d'avance et est garanti pendant toute la durée du contrat ou de la période de garantie convenue.


Le taux d'intérêt actuellement en vigueur est appliqué au versement que vous effectuez maintenant. Si le taux vient à augmenter ultérieurement et que l'assureur décide de le porter à 2,5 % par exemple, ces 2,5 % s'appliqueront à tout versement (prime) supplémentaire que vous réaliserez à ce moment-là. Le taux d'intérêt applicable à ce versement est également acquis définitivement pendant la durée restante du contrat ou de la période de garantie convenue.

 

Participation bénéficiaire

En plus du rendement garanti de votre assurance-épargne de la branche 21, votre assureur peut encore vous prévoir une participation bénéficiaire. Consultez les conditions générales de votre assurance-vie afin de savoir si elle peut vous faire profiter d'une participation bénéficiaire. Pour que ce soit le cas, il est impératif que votre contrat d'assurance-vie soit encore en vigueur au 31 décembre de l'année pour laquelle est octroyée la participation bénéficiaire.


La décision de votre assureur de verser une participation bénéficiaire et le montant de celle-ci varient d'une année à l'autre. En effet, la participation bénéficiaire est recalculée chaque année en fonction des résultats obtenus par l'assureur, de la conjoncture économique globale, etc.

C'est en général au cours des premiers mois de chaque nouvelle année civile que la compagnie d'assurances décide d'attribuer ou non une participation bénéficiaire. Après approbation de l'Assemblée générale des actionnaires, elle est versée conformément au plan de participation bénéficiaire. Si tout ceci semble plutôt formel, ce n'est pas sans raison. Une assurance-épargne de la branche 21 est avant tout un contrat d'assurance assorti de garanties contractuelles – chose qu'il ne faut pas prendre à la légère. La participation bénéficiaire doit également être vue sous cet angle : elle est ajoutée à votre réserve par contrat et est alors définitivement acquise.


Remarque importante : les participations bénéficiaires des années antérieures ne constituent pas une garantie de participation bénéficiaire pour l'année en cours. Vous comprendrez que dans ce contexte de taux d'intérêt extrêmement bas et étant donné la politique d'investissement prudente que la loi impose de mener aux compagnies d'assurances, l'octroi d'une participation bénéficiaire ne va pas forcément de soi.


La participation bénéficiaire ne fait pas l'objet d'un versement annuel : elle est ajoutée à votre réserve et contribue ainsi à la croissance de votre capital à l'échéance. Vous percevez donc des intérêts sur des intérêts, ce que l'on appelle « l'effet boule de neige ».