Garder le contrôle ou pas ?

 

L'épargne des mineurs est bien protégée au niveau légal. Cela veut dire qu'en tant que parent, vous ne pouvez pas avoir accès à l'argent de vos enfants sans bonne raison. Et en tant que grand-parent, vous n'avez même pas du tout voix au chapitre. Et les enfants ? Grâce à l'épargne que vous avez constituée pour eux, ils peuvent se lancer dans la vie avec plus de confiance dès leurs 18 ans.


La protection légale de l'épargne des mineurs est naturellement une bonne chose. Elle évite sans doute beaucoup d'abus. Si l'argent n'est pas directement destiné à l'enfant, l'autorisation du juge de paix est même parfois requise. Celui-ci vérifie alors si le capital demandé servira bien les intérêts de l'enfant. Si vous tenez absolument à garder le contrôle de l'épargne, vous avez donc tout intérêt à épargner en votre nom propre.


Qui dit contrôle, dit également responsabilité. Que fera votre enfant s'il reçoit soudainement une somme importante à son dix-huitième anniversaire ? L'utilisera-t-il de manière raisonnable et responsable ? C'est difficile à prévoir. En tant que parent, vous pouvez bien entendu épargner en votre nom propre afin de garder le contrôle du capital.


Pour les grands-parents, les choses sont un peu plus compliquées. Ils courent en effet le risque de décéder prématurément. L'argent qu'ils avaient prévu pour un ou plusieurs petits-enfants tombe alors dans la succession. Vous souhaitez garder le contrôle de l'épargne de vos enfants ou petits-enfants ? C'est possible !


Vous trouverez plus d'informations dans notre dossier spécifique sur l'avenir de votre enfant