L'importance des conseils

 

Impossible d'y échapper. Des magasins de literie aux concessionnaires automobiles, en passant par les nutritionnistes ou les vendeurs de prêt-à-porter : aujourd'hui, tout le monde nous abreuve de conseils. Cependant, la fourniture de conseils sur mesure dans le domaine financier n'est pas une chose à prendre à la légère. L'on ne saurait d'ailleurs trop insister sur l'importance, la portée et le poids du terme « conseil » en matière d'épargne et d'investissement. Même le législateur européen s'est intéressé à la question. Ainsi, la réglementation européenne MiFID, qui vise à protéger les intérêts de l'épargnant et de l'investisseur individuel, associe des responsabilités spécifiques à la signification et à l'utilisation de ce terme. Par « conseil », la directive MiFID entend toute recommandation personnalisée relative à un instrument financier. Chaque mot a son importance :

 

  • Personnalisée : il suffit que vous considériez la recommandation de la banque comme une recommandation personnelle qui vous est directement adressée.
  • Recommandation : le conseiller exprime un avis favorable ou défavorable concernant un certain placement, et cette opinion peut vous influencer dans vos décisions d'investissement.
  • Instrument financier : les actions, les obligations, les fonds, les structured notes, etc. sont des instruments financiers.

 

L'entrée en vigueur de cette réglementation fut pour BNP Paribas Fortis l'occasion de revoir entièrement son service de conseils en placements. Un exercice qui n'est pas demeuré stérile, comme en témoignent ses conséquences pratiques :

 

  • En plus du profil d'investisseur, le client doit désormais aussi remplir un questionnaire obligatoire renouvelé. Ses réponses vont nous permettre de déterminer ses connaissances et son expérience des diverses catégories de placements qui existent (obligations, actions, hedge funds, etc.).
  • Si les connaissances de l'investisseur se révèlent insuffisantes, nous nous engageons à ne pas lui faire de propositions de placement dans la catégorie de produits concernée.
    Dans le même temps, nous veillerons à ce qu'il acquière les connaissances nécessaires.
  • Si le client souhaite tout de même investir dans un produit spécifique malgré son manque de connaissances et d'expérience en la matière, nous procéderons à l'exécution de cette opération sans lui donner de conseils (en mode « Execution Only »). Nous en ferons également mention explicitement dans le rapport de notre entretien.

 

Cette édition d'Horizon est entièrement consacrée à cette nouvelle approche structurée de la fourniture de conseils.