Les points sur les « i » de la fiscalité : l'épargne à long terme


Dans l'article relatif à l'épargne-pension, vous avez déjà découvert pourquoi il est nécessaire d'exploiter toutes les possibilités – avec et sans avantage fiscal – pour vous assurer le complément indispensable à la pension légale. Dans cette optique, l'épargne-pension constitue un premier échelon accessible. Le montant, relativement modeste à l'heure actuelle, de 940 euros par an (année de revenus 2016, exercice d'imposition 2017) est toutefois insuffisant pour combler le fossé existant entre le dernier salaire perçu et la pension effective. La constitution d'une bonne pension comporte donc plusieurs volets : l'épargne-pension, l'épargne à long terme, si possible une assurance de groupe et des investissements libres sont autant de possibilités d'améliorer votre pension. Outre l'épargne-pension, il est aussi fortement recommandé aux personnes qui en ont la capacité financière de souscrire une épargne à long terme.

 

Épargne à long terme 2016

 

En 2016 (exercice d'imposition 2017, année de revenus 2016), vous pouvez déclarer jusqu'à 2 260 euros dans votre épargne à long terme. Ce montant dépend toutefois de votre revenu professionnel :

  • 6 % du revenu professionnel net + 169,20 euros (si les revenus professionnels nets dépassent les 1 880 euros)
  • le maximum général s'élève à 2 260 euros
  • ce maximum correspond à un revenu net imposable de 34 908 euros.

 

Il y a toutefois anguille sous roche, car si ce maximum fiscal dépend des revenus, il dépend aussi des possibilités de déduction fiscale liées à votre crédit hypothécaire. L'épargne à long terme est déduite dans le même panier fiscal que :

  • les intérêts de votre emprunt hypothécaire
  • l'amortissement du capital de votre emprunt hypothécaire
  • les primes payées pour une assurance solde restant dû.

Si le maximum du panier d'épargne à long terme est occupé par la déduction relative à l'emprunt hypothécaire, il n'est évidemment plus possible d'y ajouter d'autres produits.

 

Capitaliser sur votre discipline de paiement

 

La limitation ci-dessus nous enseigne que l'épargne à long terme ne déploie son plein potentiel que pour les personnes qui ne doivent plus rembourser d'emprunt hypothécaire. Mais dans ce cas, les avantages sont immédiatement considérables, tant sur le plan fiscal que sur le plan financier :

  • l'épargne à long terme garantit un avantage fiscal de 30 %
  • à chaque fois que vous versez 100 euros dans votre épargne à long terme, vous payez 30 euros d'impôts en moins. Comme vous ne devez pas non plus payer de taxes communales sur ce montant, votre avantage fiscal s'en trouve encore un peu plus élevé
  • le taux d'intérêt de chaque versement est garanti pendant toute la durée
  • les participations bénéficiaires annuelles peuvent encore augmenter ce rendement. Attention : les participations bénéficiaires sont tributaires des résultats des placements de la compagnie d'assurances elles ne sont donc pas garanties.

 

Conclusion. Votre emprunt hypothécaire est remboursé ? Capitalisez sur la discipline de paiement que vous avez acquise, et utilisez-la de la manière la plus efficace possible pour vous constituer une pension solide sur le plan financier. Plus vous pouvez commencer tôt à épargner à long terme, plus vous pourrez escompter de capital.

 

 

En savoir plus sur l'épargne à long terme

 

 

 

 

Retour