Quelles précautions devez-vous prendre au plus vite ?

  • Effectuez un scan complet de votre ordinateur avec un antivirus parfaitement à jour pour vérifier s'il contient des malwares (des logiciels malveillants par exemple des virus).
  • Supprimez immédiatement tous les malwares détectés.
  • Après ce nettoyage, ouvrez une session PC banking.
  • Attendez minimum 48 heures avant d'envoyer le formulaire en ligne au Helpdesk de PC banking.
  • Notre conseiller examinera si votre PC banking peut à nouveau être à 100 % opérationnel. Si c'est le cas, il vous donnera un accès complet à votre contrat PC banking de sorte que vous puissiez à nouveau effectuer toutes les opérations, y compris les virements.
  • Si vous effectuez vos virements à partir de plusieurs ordinateurs, mettez au moins entièrement en ordre l'un d'eux sur la base des conseils susmentionnés et limitez temporairement vos virements à cet ordinateur. Répétez la procédure pour tous les ordinateurs en votre possession avant d'utiliser à nouveau PC banking sur ceux-ci.
  • Nous vous conseillons, dès que vous détectez la présence d'un malware, de modifier vos mots de passe à partir d'un ordinateur non contaminé.

 

Même si votre contrat PC banking se trouve en mode de consultation, il vous est toujours possible de consulter et suivre vos données bancaires via PC banking. Si vous souhaitez effectuer des opérations, vous pouvez soit les faire via nos Selfs (ouverts de 6 à 22 h, 7 jours sur 7) ou dans l'une de nos agences.

 

Comment un logiciel malveillant peut-il se retrouver sur l'ordinateur ?

La contamination par un malware peut être imputable à plusieurs causes :

  • l'installation d'un logiciel de source suspecte ;
  • l'installation d'une version pirate d'un logiciel ;
  • la visite d'un site où l'on vous a demandé d'installer un « plug-in » ou une application supplémentaire ;
  • l'ouverture d'une pièce jointe contenant par exemple une vidéo ou un clip musical provenant d'une source non fiable ou d'une version piratée ;
  • le téléchargement d'une pièce jointe à un e-mail ;
  • l'acceptation d'un message pendant une session de chat en ligne ;
  • une attaque volontaire perpétrée à des fins criminelles par quelqu'un profitant d'une faille présente dans le système ou dans des programmes spécifiques.

 

Quelles sont les conséquences pour votre ordinateur ?

Le logiciel malveillant s'insinue dans votre ordinateur et propage discrètement son action destructive, ce qui peut menacer toutes vos données personnelles sur l'ordinateur. Il peut ici s'agir :

  • de vos mots de passe ;
  • de vos codes d'accès pour les sites et les comptes e-mail ;
  • de votre accès aux sites des banques et établissements avec lesquels vous travaillez ou dont vous êtes client ;
  • de vos e-mails ;
  • de votre répertoire d'adresses ;
  • de données confidentielles, de nature privée ou professionnelle.

 

De plus, cette menace n'est pas nécessairement limitée à vos données personnelles.

En effet, toutes les données de tous les utilisateurs de l'ordinateur en question peuvent être menacées, précisément car le virus peut s'insinuer en profondeur dans le système ou la mémoire.

 

Un bon ordinateur mérite la meilleure protection

Une fois qu'il est à nouveau impeccable, protégez votre ordinateur aussi efficacement que possible :

  • Installez un antivirus et un pare-feu ;
  • Mettez régulièrement à jour l'antivirus et le pare-feu (astuce : activez l'option « mise à jour automatique ») ;
  • Effectuez un scanning régulier de votre ordinateur au moyen d'un antivirus :
    • sachez qu'une analyse de routine à l'aide d'un programme antivirus pourrait ne pas suffire, surtout si vous avez affaire à un logiciel malveillant très tenace ou sophistiqué. Vous devrez alors peut-être envisager des mesures encore plus drastiques comme un reformatage de bas niveau du disque dur. Bien sûr, n'oubliez pas de faire au préalable une copie de sauvegarde de vos données personnelles. Attention : pour éviter de copier le logiciel malveillant, veuillez exclure du backup les programmes et logiciels du système.
  • Modifiez régulièrement vos mots de passe ;
  • Installez les mises à jour de votre système de gestion, surtout si ces mises à jour concernent un problème de protection. Ici aussi, vous avez tout intérêt à cocher l'option « mise à jour automatique » ;
  • Utilisez toujours la version la plus récente et la plus stable de votre navigateur Internet (Explorer, Chrome, Safari, Firefox ...) ;
  • Mettez régulièrement à jour les programmes utilisés (Adobe Acrobat, Flash, Office ...) ;
  • Les téléchargements gratuits (par ex. de chansons ou de films), les programmes « craqués », etc. ne sont pas nécessairement fautifs mais peuvent contenir des logiciels malveillants. La « gratuité » est alors bien cher payée.

Imprimer