Je souhaite construire 

 
Préparation pratique de mon projet de construction

La construction de votre habitation est un projet gigantesque. Il est alors logique que vous vous y prépariez au mieux. Car comment trouver un terrain à bâtir ? Et quels sont les avantages et inconvénients des différentes formules de construction ? Nous vous donnons quelques tuyaux.

 

Chercher votre terrain à bâtir

Vous pouvez trouver de nombreux sites immobiliers belges sur Internet. Immoweb est le leader incontesté du marché : le site est actif depuis 1996 et couvre tout le territoire belge.

 

Que devez-vous savoir lorsque vous achetez un terrain à bâtir ?

Pensez à vous informer à propos de votre parcelle à bâtir avant de signer le contrat de vente. Vous éviterez ainsi les éventuels problèmes ultérieurs. À quoi devez-vous certainement faire attention ?

 
Construire soi-même ou faire construire ?

Vous pouvez gérer la construction vous-même ou la confier à un expert. Selon votre budget, le temps dont vous disposez et vos souhaits spécifiques, vous choisissez parmi un large éventail de formules de construction, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients.
 
Quel est le rôle de l'architecte ?
Choisir un bon architecte est pour beaucoup une mission difficile. L'architecte doit en effet traduire vos idées dans un projet qui correspond parfaitement à vos désirs.

Formalités administratives

Construire ne se fait pas à la légère ! Vous devez ainsi vous en tenir à toute une série de mesures et avez besoin de certains permis. N'oubliez surtout pas l'acte notarié et les droits d'enregistrement.

  • Prescriptions urbanistiques

    L'urbanisme et l'aménagement du territoire sont des compétences régionales. Chaque région applique ainsi sa propre législation

  • Demander le permis d'urbanisme
     

    Dans quels cas avez-vous besoin d'un permis d'urbanisme ?
  • Frais de notaire

    Tous les frais supplémentaires qui vont de pair avec l'achat d'un terrain ou d'une habitation sont rassemblés sous le terme générale « frais de notaire ». Ces frais s'élèvent à environ 25 % du prix de vente pour une vente publique, et 15 à 20 % pour une vente sous seing privé.

 

attention emprunter de l'argent coute aussi de l'argent