06/04/2016

La philanthropie, bien plus que de la bienfaisance

La 4e édition du BNP Paribas Individual Philanthropy Index vient de paraître. Pour le réaliser, le Groupe BNP Paribas a conduit avec l'éminent magazine Forbes une vaste enquête à travers le monde. Des entretiens ont été menés auprès de quelque 460 philanthropes possédant un patrimoine de plus de 5 millions de dollars américains. Pour la quatrième année consécutive, les mêmes questions ont été posées pour évaluer les tendances à long terme de la philanthropie, à savoir :

  • Quelles donations effectuez-vous actuellement ?
  • Quelles donations projetez-vous de faire ?
  • Faites-vous état des donations que vous réalisez ou préférez-vous rester dans l'ombre ?
  • Quelles nouvelles tendances se dégagent selon vous en matière de philanthropie ?

Cette année, pour la première fois, l'enquête a aussi porté sur le caractère durable des efforts des philanthropes. Ainsi fut posée la question : « Dans quelle mesure la philanthropie peut-elle contribuer à des changements permanents ? ».

 

L'index 2016 livre des enseignements intéressants :

  • l'Amérique est en tête du classement en matière de donations actuelles et projetées. De fait, il est de tradition aux États-Unis d'accorder une grande attention à la philanthropie, sans doute en raison de l'offre plus restreinte de sécurité sociale de la part des pouvoirs publics
  • l'Europe et l'Asie occupent la première position pour le facteur promotion, autrement dit le degré d'engagement personnel des philanthropes à promouvoir leurs causes caritatives
  • l'Europe affiche les meilleurs résultats en termes d'innovation, même s'il s'agit d'une tendance marquée dans chaque continent
  • les philanthropes les plus pragmatiques et les plus directs se trouvent en Asie. Ils aspirent résolument à un résultat durable. Des enquêtes antérieures ont prouvé que leur motivation reposait sur le souhait « d'acquitter leur grande dette de reconnaissance envers la société »
  • c'est le Moyen-Orient qui fait le plus grand bond en avant. La philanthropie y est ici surtout d'inspiration religieuse, jusque dans la discrétion observée au sujet des donations à des œuvres caritatives.

 

Le conseil, indispensable

L'enquête nous apprend que pas moins de 61 % des sondés apprécient les conseils spécialisés en cette matière. Depuis 2008 déjà, BNP Paribas Wealth Management propose à cet égard des services spécialisés aux philanthropes particuliers. Notamment

  • par l'intermédiaire du fonds caritatif Fondation de l'Orangerie pour la Philanthropie Individuelle,
  • par le biais de services personnalisés de conseil.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Nos Wealth Managers et Private Bankers spécialisés dans ce domaine se feront un plaisir de vous aider.

 

Pour plus d'information sur la quatrième édition du BNP Paribas Individual Philanthropy Index