Fonds alternatifs

Les investissements alternatifs permettent de sortir du schéma classique actions/obligations. Cette approche contribue à une meilleure répartition du risque sans faire de concession au rendement. Pour l'investisseur particulier, il est plus facile d'y accéder via un fonds.

Qu'est-ce qu'un fonds alternatif ?

Les fonds alternatifs se distinguent des fonds classiques soit par la nature des actifs en portefeuille soit par la spécificité de leur politique d'investissement. Leur objectif est d'optimiser le rapport risque/rendement d'un portefeuille en y incluant des classes d'actifs, comme l'immobilier et les matières premières, faiblement corrélées aux actifs traditionnels. Ils peuvent aussi y faire entrer des stratégies d'investissement, comme la gestion quantitative ou la recherche d'un rendement absolu, permettant d'exploiter les inefficiences des marchés financiers.

Avantages

  • Répartition optimale des risques via une large diversification, même avec un capital de départ réduit.   
  • Rendement potentiel élevé à long terme.
  • Sur mesure : il existe des compartiments alternatifs pour chaque profil d'investisseur (conservateur, défensif, neutre, dynamique et agressif).
  • Met à la portée de l'investisseur particulier, et à moindres frais, des marchés peu accessibles ou des techniques de gestion sophistiquées. 
  • Bonne liquidité : la plupart des fonds alternatifs se négocient quotidiennement sur base de la valeur d'inventaire.
  • Gestion hautement spécialisée par de véritables experts dans leur domaine ou sur base de modèles mathématiques sophistiqués. 

Risques

Il existe différents types de fonds alternatifs, présentant des risques très variés. Avant de prendre une décision d'investissement, les investisseurs sont invités à prendre connaissance de la documentation officielle décrivant, entre autres, les risques du compartiment, l'horizon de placement recommandé et la classe de risque.

Choisir le fonds alternatif qui vous convient

Pour ouvrir votre portefeuille aux investissements alternatifs, basez avant tout votre choix sur votre profil d'investisseur ainsi que sur le profil global de votre portefeuille. Si l'immobilier et les matières premières sont en général réservés à l'investisseur accoutumé au risque financier, il existe par contre des fonds mettant les atouts de la gestion quantitative à la portée de tous les investisseurs, même les plus prudents.

 

Découvrez en détail

Les 4 compartiments (sans échéance fixe ni protection du capital) du fonds commun de placement luxembourgeois BNP Paribas Quam Fund (pdf) et le compartiment BNP Paribas B Fund II Quam Bonds (pdf) de la sicav belge BNP Paribas B Fund II poursuivent un double objectif* :

  • exploiter les performances des marchés financiers quand ils sont inscrits dans une tendance favorable,
  • empêcher le recul des cours d'influer négativement sur la performance réalisée quand ils sont orientés à la baisse.

 

Pour atteindre ce double objectif*, ils se fondent sur

  • une gestion purement quantitative sur laquelle aucune émotion humaine ne vient influer,
  • une gestion active et souple autorisant des réallocations rapides et radicales du portefeuille,
  • une maîtrise du risque,
  • un investissement dans des fonds présentant les meilleures tendances du marché.

 

* Bien que la politique d'investissement soit entièrement axée sur la réalisation de cet objectif, aucune garantie ne peut être donnée à cet égard.

Inclure des classes d'actifs présentant une faible corrélation aux actifs traditionnels (actions, obligations) dans un portefeuille bien diversifié permet d'en optimiser le rapport risque/rendement. L'immobilier et les matières premières sont les principales catégories d'actifs de ce type qui viennent à l'esprit.

 

 

Brochure d'information Instruments financiers (pdf) Tarifications des principales opérations sur titres (pdf)