Femme et Pension

Presque 1 femme sur 2 a un revenu inférieur à la pension minimale. Les femmes vivent plus longtemps (82,4 ans) que les hommes (76,5 ans) et doivent donc s'en sortir pendant plus longtemps avec une pension modeste. C'est pourquoi les femmes ont tout intérêt à prendre elles-mêmes l'initiative en matière de pension.
 

Les pensions n'ont pas été penséés pour les femmes.
Les pensions sont une affaire d'hommes : elles ont en effet été mises au point selon le modèle de revenus de l'homme travaillant à temps plein et pendant une carrière complète.
 

Les femmes ont un profil de carrière différent.
Elles travaillent plus souvent à temps partiel, prennent plus souvent du crédit-temps et interrompent leur carrière pour s'occuper de la famille. La combinaison de tous ces facteurs réduit les possibilités des femmes en matière de pension. Pour résumer, moins on travaille, plus la pension est faible. 

 

Voici quelques données significatives :

  • Le niveau de l'emploi chez les femmes est de 55%, pour 69% chez les hommes.
  • 42% des femmes actives (entre 25 et 49 ans) travaillent à temps partiel. Chez les hommes, cette proportion n'est que de 3%.
  • Les femmes sont fortement surreprésentées dans les secteurs les moins payés: commerce de détail 70% et horeca 58%.
  • Les séparations sont plus fréquentes et plus rapides. Entre 2000 et 2005, le nombre de divorces a augmenté de 14,2%. La pension de divorce est calculée selon le nombre d'années qu'a duré le mariage.
  • Le crédit-temps à plein temps est dans 80% des cas pris par des femmes.

 

Les femmes font des choix professionnels dès le début de leur carrière. Pour les hommes, la question ne se pose qu'à la fin. Cela a des conséquences sur la constitution de pension. En optant pour le travail à temps partiel en fin de carrière, on en limite l'impact sur la pension.

 
Femme et Pension

   

Imprimer