Naturellement, si vous êtes sélectionné(e) pour un emploi, vous nourrissez une certaine satisfaction. Mais avant de signer un contrat d'emploi, mieux vaut s'assurer que certaines dispositions y sont inscrites. Que doit-on trouver dans un contrat de travail ? A quoi devez-vous faire attention si vous signez un contrat ?

Le contrat
Un contrat de travail est pratiquement toujours établi sur papier, mais ce n'est pas toujours nécessaire. Ainsi, un contrat pour un emploi à durée indéterminée à temps plein peut être conclu de façon orale. Mais dans ce cas aussi, il est préférable d'opter pour une version écrite afin de vous renforcer pour affronter d'éventuels problèmes dans le futur. En cas d'emploi à durée déterminée ou à temps partiel, un contrat écrit est toujours nécessaire.

Les données suivantes doivent toujours y être mentionnées :

  • Les identités de l'employeur et de l'employé.
  • Le lieu de travail.
  • La date de la prise de service.
  • La fonction et, éventuellement, sa description.
  • Le salaire mensuel brut et les éventuels avantages (remboursement des frais, chèques-repas, assurance hospitalisation, plan de pension, voiture de société, etc.).
  • Les modalités de paiement.
  • Le temps de travail et les horaires de travail (référence peut être faite au règlement de travail).
  • Le type de contrat : à durée déterminée ou indéterminée, à temps partiel…
  • Une clause spécifiant la période d'essai.
  • La date d'échéance du contrat en cas de contrat à durée déterminée.

A quoi faut-il faire attention ?
En tant qu'employé, vous bénéficiez d'une certaine protection comme, entre autres, un salaire minimum, une durée hebdomadaire maximale de temps de travail, des vacances légales, un salaire garanti en cas de maladie et un délai de préavis en cas de licenciement. Rien ne peut empêcher ces dispositions, quoi qu'il puisse être écrit dans le contrat ou pas. Cela ne signifie pas qu'il n'est pas important de vérifier que toutes les dispositions prises au préalable figurent dans le contrat. Vous vérifierez également que toutes les données sont correctement rédigées.

Il n'est pas inhabituel de voir figurer au contrat une clause d'essai. Elle concerne aussi bien les ouvriers que les employés et permet de mettre fin au contrat pendant la période d'essai (après un mois) avec un délai de préavis raccourci de sept jours. Cela peut s'avérer être intéressant si le travail proposé ne correspond pas à vos attentes, mais, d'un autre côté, cela permet aussi à l'employeur de vous licencier plus facilement si vous ne correspondez pas au profil recherché. La période d'essai est d'une durée minimale d'un mois et maximale de six mois (ou de douze mois si le salaire annuel dépasse 36.604 EUR). Cette période ne peut être renouvelée, mais peut être suspendue (par exemple en cas de maladie, de grossesse, etc.)

Vous tiendrez également compte du fait que, une fois signé, le contrat vous lie à l'employeur. Cela signifie donc que si vous souhaitez démissionner, vous devrez respecter les périodes de préavis indiquées.

Vérifiez correctement que toutes les dispositions contractuelles et déclarations requises se trouvent bien dans le contrat que vous allez signer. Vous serez lié une fois ce dernier signé ! Vous trouverez les concepts de base ainsi que les types d'accord sur le site du SPF Emploi.