Pour les initiés : le profil d'investisseur, c'est quoi au juste ?

Horizon s'arrête régulièrement sur un terme ou un concept du monde des placements et l'explique clairement. Aujourd'hui, nous abordons le profil d'investisseur.

 

Le profil d'investisseur primordial dans les conseils en placements

La FSMA, l'autorité de contrôle du secteur financier belge qui a pour mission, entre autres, de protéger le consommateur sur le plan des services financiers, définit sur son site Internet Wikifin.be le profil d'investisseur en ces termes :

 

«Votre banquier ou conseiller financier a l'obligation de dresser votre profil de risque avant de vous conseiller des produits financiers. Il est important que vous indiquiez clairement à votre banquier ou conseiller financier où se situent vos limites. Vous pourrez ainsi élaborer un portefeuille de placements équilibré ne comportant pas plus de risque que vous ne le souhaitez. En d'autres termes, un portefeuille de placements qui ne vous cause pas de tracas. »
 

Le questionnaire servant à déterminer votre profil d'investisseur évalue donc votre équilibre personnel entre rendement et prise de risques, mais aussi vos connaissances et votre expérience dans divers types de placements : actions, obligations, etc.

En l'absence de profil d'investisseur, la banque ne peut donner de conseils en placements. Vous ne pourrez alors qu'effectuer des transactions « hors conseil ». La conséquence concrète en est que, dans une situation de conseil typique, comme un entretien en agence, vous ne pourrez effectuer aucune opération « simple exécution/execution only ».

 

Nous prenons votre profil d'investisseur comme point de départ pour chaque entretien conseil et pour la composition de portefeuilles modèles. Chaque classe d'actifs (actions, obligations, placements alternatifs et liquidités) comporte des risques spécifiques. Notre objectif est de parvenir à un équilibre conforme à votre profil d'investisseur. Voilà pourquoi, dans la pratique, nous utilisons des bornes inférieure et supérieure pour chaque classe d'actifs. Ainsi, en règle générale, un profil conservateur n'a aucune action en portefeuille un profil agressif, à l'inverse, n'a aucune obligation en portefeuille.

 

Quels sont les profils possibles ?

Conservateur. Les investisseurs ayant un profil conservateur choisissent la sécurité. Ils préfèrent la protection du capital au rendement. Ils privilégient les bons d'État, les bons de caisse, les obligations « classiques » et autres valeurs à revenu fixe en euros. Ils ne souhaitent pas investir en actions.

 

Défensif. Les investisseurs ayant un profil défensif souhaitent surtout la sécurité, mais veulent tout de même profiter quelque peu d'une éventuelle hausse des cours des actions. Ils investissent la majeure partie de leur portefeuille dans des valeurs sûres à revenu fixe et dans des fonds mettant l'accent sur le contrôle du risque. Une part limitée de leur portefeuille peut être investie dans des fonds d'actions et/ou des actions individuelles.

 

Neutre. Les investisseurs ayant un profil neutre cherchent un bon équilibre entre risque et rendement. Ils savent qu'à long terme, les actions génèrent un rendement moyen potentiellement supérieur à celui des autres formes de placements et sont dès lors prêts à investir la moitié de leur portefeuille en actions. Ils disposent souvent d'un horizon de placement plus long.

 

Dynamique. Les investisseurs ayant un profil dynamique cherchent clairement à obtenir un bon rendement. La partie « investissements à revenu fixe » de leur portefeuille est considérablement inférieure à la partie « actions ». Ils acceptent que la valeur de leur portefeuille puisse diminuer (fortement) de manière temporaire en raison d'évolutions négatives sur les marchés des actions. Cela ne les empêche absolument pas de dormir, et ils sont surtout attentifs au rendement à long terme. Dans leur portefeuille obligataire, ils prêtent attention aux obligations émises dans d'autres devises ou par des émetteurs plus risqués.

 

Agressif. Les investisseurs ayant un profil agressif investissent presqu'exclusivement en actions. À leurs yeux, les placements à revenu fixe et les liquidités sont tout au plus une destination très temporaire pour leur argent. Ils suivent de près les évolutions des marchés financiers et les fluctuations de leurs actions. Ils vendent/achètent très activement en bourse.

 

Ce qu'il faut savoir

 

La durée de validité du profil d'investisseur est limitée

Nous prenons l'initiative de mettre à jour les « anciens » profils d'investisseur après :

  • 8 ans au maximum pour les profils conservateurs ;
  • 5 ans au maximum pour les profils défensifs et neutres ;
  • 3 ans au maximum pour les profils dynamiques et agressifs.

 

Vous ne devez pas attendre l'initiative de la banque. Votre situation financière peut évoluer à la suite, par exemple, d'un héritage, d'un départ à la retraite ou du versement d'une assurance de groupe. D'autres changements dans votre vie peuvent influencer vos objectifs d'investissement. Pensez à un divorce. Nous nous penchons immédiatement sur votre profil d'investisseur dès que vous nous informez d'importants changements dans votre situation personnelle.

 

Un profil d'investisseur pour moi ou pour mon portefeuille ?

Un profil d'investisseur s'applique toujours à un portefeuille composé de comptes-titres, de comptes d'épargne, de comptes investisseur, de comptes à terme et d'assurances placements (Branche 21/Branche 23) à votre nom.